Photo Évangéline Shaw

Le Forum économique mondial (WEF) veut censurer à l’aide de l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine, au nom de la protection des enfants.

Une nouvelle surprenante circule sur les réseaux sociaux. Le Forum économique mondial (WEF) veut censurer Internet un peu plus.

Dans quel but? Au nom de la protection des enfants. En effet, les jeunes personnes sont à risque d’être les victimes d’abus de la part de pédophiles et autres types d’abuseurs.

Or, les corps de police ont déjà ce qu’il faut pour lutter contre ces crimes dans les États souverains qui se tiennent debout. Le Canada et le Québec n’y font pas exception. Nos lois par contre pourraient beaucoup plus sévères pour les pédophiles si vraiment les gouvernements tenaient à protéger les enfants.

Encore une fois, une organisation, au nom de la vertu, va venir vous sauver et s’occuper de la protection de vos enfants. Mais qui vous protégera de ces “bienfaiteurs” de l’humanité?

PARENTS: levez-vous, protégez vos enfants sur Internet et les réseaux sociaux. Surtout: cessez de vous en remettre à ce genre d’organisation.

Car les enfants sont sous VOTRE responsabilité, pas celle des gouvernements et encore moins du Forum économique mondial (World economic forum) de Klaus Schwab.

VIDÉO ci-bas (6 minutes):


Lien Epoch Times: World Economic Forum Publishes Article Calling for Global Censorship Using AI and Human Intelligence

Lien WEF: The solution to online abuse? AI plus human intelligence



Pour supporter cette chaîne – To support this awesome channel

Daniel Brisson

Daniel a une immense expérience de la politique québécoise et a participé à des élections aux niveaux municipal, provincial et fédéral.
Daniel a été candidat pour le Parti conservateur du Québec aux élections provinciales de 2012, et a brigué la direction du PCQ en 2013, puis en 2021.
Daniel a également brigué la mairie de Québec en 2017 sous la bannière de l’Alliance Citoyenne de Québec, un parti qu'il a contribué à fonder. Daniel a également été notre candidat du PPC pour Louis-Hébert en 2019. En plus de son expérience politique, Daniel possède et exploite également une entreprise de conseil en TI et en affaires stratégiques, et agit à titre de vice-président de la Chambre économique Canada-Europe. Daniel est informaticien de métier et possède un diplôme en sciences politiques ainsi que de nombreuses certifications professionnelles et techniques.