Éric Duhaime et son équipe prêts à affronter la CAQ qui se cache!

Mais les autres le sont-ils?

Lors d’un rassemblement dynamique devant plus de mille quatre cent personnes, Éric Duhaime, Anne Casabonne et les deux candidats de la Beauce, Jonathan Poulin (Beauce-Sud) et Olivier Dumais (Beauce Nord) ont bien lancé ce début de campagne.

Sondage Léger de départ de campagne

Le sondage Léger au lancement de cette campagne place le PCQ quatrième. 

https://twitter.com/JeanMarcLeger1/status/1563502417278545922

Cependant, l’écart pour Beauce-Sud entre la CAQ et le PCQ (Parti conservateur du Québec) ne serait que de 5% seulement! C’est serré, beaucoup trop au goût de la CAQ assurément comme le mentionne le candidat Jonathan Poulin qui mentionne l’envoi de ministre pour aider son adversaire élu.


Arrivée et vox-pop

Avant les discours, j’étais sur place pour assister à l’accueil enthousiaste d’Éric Duhaime au Parc de l’Île-Ronde à Beauceville. J’en ai aussi profiter pour demander aux gens ce qui les emmenaient, par un beau samedi après=midi, à sortir de chez eux pour venir assister à ce lancement.

Pourquoi êtes-vous ici? Une réponse sort rapidement:

Pour être libre!

Il faut sortir la CAQ

Sur place aussi, Joey Aubé, qui avait quitté la CAQ pour le PCQ, mentionne la provenance des gens qui viennent de partout. Et il ne regrette toujours pas son choix, fier de faire parti de ce mouvement.

C’est plus que de la grogne, c’est de l’espoir aussi. Les conservateurs sont la nouvelle contre-culture aujourd’hui


Le discours: la CAQ se cache, Éric le traite de peureux! 

Le candidat de Beauce-Sud, Jonathan Poulin, a souligné le refus de débattre du premier ministre Legault, en rappelant l’alerte Amber du 31 décembre 2021 dont plusieurs se souviennent: 

Y a un premier ministre qui refuse de débattre.

Vous vous souvenez de l’alerte Amber qu’ils nous ont envoyé le 31 décembre? Faudrait envoyer une alerte Amber pour retrouver le premier ministre!

Éric, bien entouré de plusieurs candidats(es), a livré un vibrant discours devant ses partisans gonflés à bloc.
N’attendant pas d’avoir le GO de Legault pour démarrer la campagne, comme l’opposition applaventrie depuis deux ans et demi le fait si bien, le PCQ l’a bien démarré avec succès. Soulignant régulièrement le tempérament de la Beauce et le côté travaillant, il n’a pas hésité à souligné l’absence de représentation beauceronne et les environs au cocus des ministres.

De plus, dans la foulée de la violence récurrente aux armes à feu illégales de Montréal, Éric réitère qu’il laissera tranquille les honnêtes propriétaires d’armes en feu. Enfin!

Legault se cache

Ainsi, c’est une campagne de 37 jours: Éric n’attendra certainement pas le débat pour lui lancer des flèches.

Legault n’a pas le temps de faire campagne électorale, ce n’est pas important pour lui la démocratie.

Il a peur de se montrer la face.

Les autres partis: départ très timide

Enfin, les différentes vidéos de lancement des autres partis montrent bien un désintérêt de la population envers eux.

Dominique Anglade poursuit sa descente; à peine une vingtaine de militants dans une rencontre dans  un parc. Avec un seuil historique bas de 17% au départ, c’est une catastrophe et même les comtés de l’Ouest de Montréal pourraient échapper au PLQ! Une vraie débandade.

Le PQ: encore plus timide et comme le détail du sondage le montre, la tendance est à la baisse dans leur cas.

QS: les gens commencent à les trouver moins sexy et leur discours communiste ne plaît plus autant.

Même pour la CAQ nous attendons encore de voir le gros rassemblement: elle n’a plus de base militante ce qui lui jouera un tour.

Le PCQ demeure le parti offrant la meilleure alternative à la CAQ en ce moment; plusieurs comtés seront serrés.

Conclusion

Les militants, plus que jamais, ont sortis très enthousiastes de ce discours.

M. Legault risque de trouver finalement que trente-sept jours, c’est long en 2022!

#JeMeSouviens2022 #CHSLD


DES SUJETS CHAUDS DÉSAGRÉABLES DISCUTÉS !

L’actualité clé internationale, nationale, locale exposée et débattue librement, sans censure, différente du récit politico-médiatique actuel !

Agissez maintenant pour soutenir FNL FreedomNews s.e.c. : Votre chaîne d’information riche et intéressante !

Daniel Brisson

Daniel a une immense expérience de la politique québécoise et a participé à des élections aux niveaux municipal, provincial et fédéral.
Daniel a été candidat pour le Parti conservateur du Québec aux élections provinciales de 2012, et a brigué la direction du PCQ en 2013, puis en 2021.
Daniel a également brigué la mairie de Québec en 2017 sous la bannière de l’Alliance Citoyenne de Québec, un parti qu'il a contribué à fonder. Daniel a également été notre candidat du PPC pour Louis-Hébert en 2019. En plus de son expérience politique, Daniel possède et exploite également une entreprise de conseil en TI et en affaires stratégiques, et agit à titre de vice-président de la Chambre économique Canada-Europe. Daniel est informaticien de métier et possède un diplôme en sciences politiques ainsi que de nombreuses certifications professionnelles et techniques.